La Fondation Bolly-Charlier est une fondation d'utilité publique créée en 1979 par Jenny Bolly-Charlier, artiste et philanthrope. Elle a pour but la promotion des arts à Huy et dans la région. Elle organise des expositions à la Galerie Juvénal, place Verte, à Huy et attribue, tous les trois ans, un Prix de Peinture d'un montant de 5000 €. 

Le jury du Prix Bolly-Charlier est composé de l'ensemble du comité de sélection et d'intervenants extérieurs, variant d'une édition à l'autre. Chaque membre propose plusieurs artistes. Cette année, le jury a retenu neuf artistes pour participer, d’une part, à l’exposition qui se tenait à la galerie Juvénal au printemps dernier, et d’autre part au Prix de la fondation. Le Prix Bolly-Charlier 2015 a été attribué à Élodie Moreau. La richesse et la qualité de la sélection confirmaient plusieurs éléments dans la nouvelle orientation de la ligne de la Fondation et dans l'attribution de son prix. Non seulement sur le plan de l'éclectisme (puisqu'on retrouve aussi bien de la peinture, du dessin, des techniques mixtes, de la vidéo, de la photographie, de l'installation dans l'espace…), mais aussi sur le plan du lien tissé entre les travaux des artistes sélectionnés et des questions de société, des problématiques plus spécifiques à l'art actuel, ou encore l'engagement et l'implication de chacun des artistes dans son champ d'activités. Nous avons posé quelques questions à la lauréate.

 

Rencontre avec la lauréate du prix de la Fondation Bolly-Charlier 2015 : Élodie Moreau

Quels travaux as-tu proposés pour le prix Bolly-Charlier ? 

J'ai présenté au jury une pièce forte qui était un dessin d'un assez grand format (Le manteau lourd, 2 x 2 m). Ce dessin représentait une jeune fille seule, perdue dans un grand fond noir. Elle semble porter le poids d'un manteau trop grand, elle a une présence triste et hypnotisante. Une des lithographies (Disparition, 22 x 35 cm) représente une femme habillée de blanc qui prend la pause, en pied, sur fond noir. Il lui manque la tête. 

Comment caractériserais-tu ton travail ou, de manière plus générale, ta démarche ?

Je m'intéresse aux images qui accompagnent notre vie quotidienne : mauvais chromos, béquilles de définition, de mode d'emploi, de manuel éducatif ou professionnel. Ces images sont habituellement laissées pour compte, négligées. Lorsque l'émotion ressentie face à ces trouvailles devient persistante, insistante, alors je me permets de les réinterpréter. Elles quittent leur statut d'image en série et acquièrent celui d'œuvre unique.

Pour toi, quelle est la valeur symbolique du prix Bolly-Charlier ?

Une reconnaissance sincère d'un jury objectif qui, par son choix, me permettrait peut-être de m'exporter sous d'autres regards. Une certaine fierté aussi de me voir distinguée, car il y avait du beau monde.

Quels sont tes projets à venir ?

Dès septembre, une exposition solo à la TreA Galerie à Mons. D'autres expositions dans le courant 2016 (Tourcoing-Mons), dont la carte blanche à Huy ou à Marchin, dans la foulée du prix Bolly-Charlier.

 

Composition du jury 2015

Membres du comité de sélection de la Fondation Bolly-Charlier

- Madame Marie-Hélène JOIRET
- Madame Julie MARECHAL
- Monsieur Emmanuel d'AUTREPPE 
- Monsieur Alain DELAUNOIS
- Monsieur Pierre MOSSOUX

Intervenants extérieurs

- Madame Dorothée DUVIVIER, Curatrice au BPS 22, Musée d'Art de la Province de Hainaut.
- Monsieur Jacky LEGGE, Coordinateur des expositions de la Maison de la Culture de Tournai.

 

Lise des participants à l'édition 2015

 

- Stéphane Balleux
- Marcel Belanger
- Dominique Castronovo et Bernard Secondini
- Olivier Cornil
- Laurent Impeduglia
- Sophie Legros
- Elodie Moreau
- Sébastien Pleveots
- Marie Zolamian